Rieux-de-Pelleport 2 - Pyrenees sud Comminges 1

2 février 2016 - 08:52

 

Profitant du vent violent, ce sont les Ariégeois qui mettent tout de suite la pression. Les corners directs de Beloulhi sont des dangers constants (le premier atterri sur la transversale) mais PSC garde ses cages inviolées. Attention aux Commingeois, très à l'aise en contre. Garcia sort le grand jeu sur un coup franc magnifique de Ludwig (23e). Les visiteurs demandent ensuite un penalty que M. Moussaoui ne leur accordent pas. La domination ruxéenne va trouver sa récompense à la 38e minute. Sur un long coup franc, Vialades (avant-centre hier) devance Beucher et, de la tête, ouvre la marque (1-0). Au repos, Rieux est sur les bons rails.

La seconde période va être celle des occasions manquées pour Pyrénées SC. Avec le vent, les visiteurs mettent le pied sur le ballon. Une frappe d'Ortet (53e) puis un corner direct de Saindou (55e) mettent le feu aux poudres. Et quand, sur un oubli défensif ariégeois, Ludwig égalise en lobant Garcia (1-1, 57e), le match est complètement relancé. À l'occasion de Beloulhi, déviée du bout des gants par Beucher (62e), l'attaque visiteuse se montre hésitante dans la surface, Rodrigues écarte le danger en catastrophe (63e). La défense ariégeoise flotte. Seul face aux buts, Moussaoui tente la talonnade, à côté (65e). Servi par Saindou, Bernoville se retrouve seul face à Garcia mais le gardien ariégeois est impeccable (68e). Et que dire de cette tête de Bernoville. Tout le public pense que la tête de l'attaquant visiteur va faire mouche mais le ballon, poussé par le vent, file à côté (70e). Rieux a eu chaud. En difficulté, les hommes de Vinuésa finissent fort. Dernière minute. Antras prend de vitesse la défense de PSC. Au lieu de frapper, le remplaçant ajuste un centre parfait pour Vialades qui, de près, réalise un précieux doublé (2-1, 89e). Les presque six minutes d'arrêt de jeu ne changeront rien. Sérieusement handicapé, Rieux-de-Pelleport fait un pas intéressant face à un concurrent direct pour le maintien.

 

Commentaires